Le LABo des Fées
Le LABo de la Folie Numérique

Street Art & Light painting sonore

graffitis virtuels

Street Art

 

Nous avons accompagné le Musée de la Poste à la réflexion sur le numérique, sur notre monde de tous les jours comme sur les bouleversements des métiers. Celui de la Poste s’interroge, s’adapte, se transforme à l’image de son Musée qui ouvre ses portes en novembre 2019 après 5 années de travaux, complètement métamorphosé.
Pour cette occasion, nous avons conçu une installation qui témoigne l’histoire d’un chantier mis en œuvre derrière une palissade investie régulièrement par des street-arteurs durant les travaux. Invitation à la taguer virtuellement avec des bombes de couleurs lumineuses… sans faire de tâches.

voir derrière la palissade

La palissade reconstituée du chantier du Musée de la Poste invite à jeter un oeil curieux entre ses interstices et découvrir un chantier récent.

Light Painting Sonore

Face à un écran, un mur, une façade d’un bâtiment, le visiteur s’empare de différentes lumières mises à sa disposition (leds, lampes de poche, sabres lumineux) ou improvise sur place : cigarettes, téléphones portables, briquets…

Tout public, le procédé simple et efficace est compris immédiatement, le résultat est fulgurant, tout devient alors possible : traces de lumières partant de loin pour arriver devant créent des profondeurs en 3D, d’autres préfèreront écrire dans les airs des messages.

 

Un artiste se glisse dans le public pour engager des propositions graphiques par la démonstration, ombres révélées par une source de lumière derrière une silhouette, flashs de parties du corps, de visages ou de pochoirs imprimeront des fantômes devenus visibles.

Par ces exemples, le public s’empare rapidement des idées suggérées, les détourne, pour en inventer d’autres. Dans un balai incessant, un dialogue muet s’engage pour dessiner ensemble un langage social.

peindre avec de la lumière

Peindre dans les airs avec la lumière au bout des doigts est devenu possible grâce au traitement vidéo en temps réel. Une belle façon de s’affranchir de l’interface homme/machine en reléguant la souris aux oubliettes.
Cette installation est une invitation utopique à danser devant un mur, une façade pour créer sa partition visuelle et sonore. Le corps entre ainsi en harmonie dans l’espace où le dessinateur devient danseur et acteur de son décor et de sa musique.

ateliers, workshops…

Seul ou à plusieurs, le résultat provoque un plaisir intense, celui de devenir un moment le créateur, le magicien d’une féerie des temps modernes. Le LABo des Fées produit cette création pour inviter différents publics à entrer dans la danse autour d’ateliers ou workshops : danseurs, graffeurs, déssinateurs ou quiconque peuvent s’exercer à apprivoiser l’espace interactif que propose cette installation et expérimenter les vastes possibilités créatives visuelles et sonores. Seule l’imagination y trouvera les limites. Light Painting se propose également d’investir des lieux inhabituels pour des événements nocturnes. Ainsi une façade d’un bâtiment peut devenir le théâtre des élucubrations graphiques des passants sans dégradation, invitant au défoulement et au détournement d’un lieu

 

ficheTek

Une coproduction Le Musée de la Poste / Fées d’hiver / Folie Numérique conception,
Développement : Erik Lorré
Construction : Pedro Marzorati

A Propos

Fées d'hiver
Centre d'arts Numériques
Champ Rond
05 200 Crévoux

www.feesdhiver.fr

logo2010b

Contactez nous

Social

Fées d'hiver - association loi 1901 - Champ Rond - 05 200 Crévoux - 04 92 43 63 69 - contact@feesdhiver.fr