Le LABo des Fées
Marc Limousin

irrigation

installation aquatique

Irrigation : cultiver le regard et fertiliser la pensée.

« C’est l’eau qui voit, c’est l’eau qui rêve, c’est l’eau qui pense, l’eau ainsi est le regard de la terre, son appareil à regarder le temps ». Gaston Bachelard.

Un voyage onirique sur les bords des rives vu par Marc Limousin avec une technique photographique bien singulière. Une scénographie d’Erik Lorré qui donne la main aux visiteurs pour une re-création de ces prises et points de vue.
L’artiste travaille sur l’eau en captant les rives de cours d’eau. Sur des embarcations les plus diverses en lien avec les lieux, il parcourt les lits des rivières en plaçant son appareil photo au ras de l’eau, l’objectif pointé vers le haut, le ciel et les rives. En le détournant à la façon d’une caméra, la pellicule défile et il prend une succession d’images. Elles se teintent alors du flou généré par la longueur du temps de pose, l’ondulation de l’embarcation, les remous de la rivière, et le bougé du à l’intervention humaine de captation. Les formes et les couleurs générées semblent aquatiques, alors qu’elles reflètent les berges, renversant ainsi le point de vue et le propos. Marc redresse verticalement ses tirages qui fonctionnent alors à la manière de cascades et soulignent le rapport Homme/Nature d’un tel face à face.

”It’s the water which sees, the water which dreams, the water which thinks… so the water is the glance of the earth, Its device to look at the time”. Gaston Bachelard
While the river flows through town, land and nature, how would it see its own surroundings through its eyes as a river? How could you be the river? Be the water. Take the eyes of the river that flows through the city. Put yourself in the river’s place. Write down day and time. Follow the river’s course. Foliage are flashing past, architectural fragments come up. Above, the sky. Catch the pictures of these eyes which see the city, perpendicularly. Grip what is being unfold in front of you. The city, which gets mixed up. Above, the sky. Furtive signs. Ineluctable movements. Sparse colors. Put everything up vertically. The rivers’ look arises. Face-to-face. You are the water. Its reminiscence, its liquid reflection, impressionist. Write down day and time again. Yesterday was other, tomorrow would be different.

Dispositif

Le LABo des Fées imagine et développe avec Marc Limousin une installation comportementale autour de son travail. Le visiteur est invité à explorer physiquement et virtuellement ces rives qui défileront cette fois-ci à l’horizontal au rythme de sa main plongées dans l’eau d’une vasque. Autour, des bocaux enferment d’autres ondes de rives filantes et sonores, comme autant d’extraits de parfums précieux et de sucs résonnants. Chaque lieu d’exposition est propice à cette installation avec en amont un travail de prises de vues depuis le lac, la rivière ou le fleuve, pour nourrir l’installation personnalisée qui évoque, sans équivoque, le territoire qui l’accueille.

Marc LIMOUSIN together with ‘Le LABo des Fées’ imagines and realises a behavioural installation. The visitor is invited to physically and virtually explore the banks which are scrolled horizontally, while its hand is diving in the water. Around, jars are taking more « Ondes de rive» as if they were precious flagrances. Each exhibition venue is adapted for such an installation: the views are shot from the lake or the river near the location, making the installation unique and directly echoing the local environment.

 

dossier ficheTek

 

A Propos

Fées d'hiver
Centre d'arts Numériques
Champ Rond
05 200 Crévoux

mail: contact@feesdhiver.fr

www.feesdhiver.fr

logo2010b

Contactez nous

Jessica Durandin
Chargée de diffusion
mail: jessica@feesdhiver.fr

Social

Fées d'hiver - association loi 1901 - Champ Rond - 05 200 Crévoux - 04 92 43 63 69 - contact@feesdhiver.fr