Le LABo des Fées
Erik Lorré - Florent Colautti

Le Chant des Etoiles

Installation comportementale

Un projet sidéral

Ce projet questionne la relation Arts & Sciences et s’est construit sur un parcours de résidences (Fées d’hiver, Folie numérique) pour aboutir en phase finale lors de la Biennale panOramas en métropole Bordelaise. Il est reproductible sur d’autres sites d’observatoires. Dessiner l’Univers et reproduire la musique du vide ont été un défi artistique passionnant. Le modèle de cette installation performante en temps réel permet de rendre visibles et audibles les ondes électromagnétiques qui voyagent dans l’univers, captées par les radiotélescopes.

Le Cosmos nous fascine depuis toujours, c’est une aventure technologique mais aussi humaine. Après le rêve de voler, est venu celui de flotter hors du champ d’attraction terrestre. L’homme est allé alors dans l’espace, et là où il ne pouvait pas se rendre il y a envoyé des sondes. Voir, entendre, écouter, lire, comprendre, les technologies se succèdent pour rendre compréhensible ce qui nous entoure et questionner nos origines. Si le vide sidéral est silencieux à nos oreilles, il n’en est pas pour autant muet. Il nous envoie des signaux lumineux, des particules, des ondes électromagnétiques et sans doute d’autres phénomènes que nous n’avons pas encore découvert.

Un projet sidérant

Le projet met en lumière et en son les signaux qui nous viennent de l’espace. Ces signaux sont inaudibles, invisibles souvent. Les médias en parlent peu car ils ont une préférence pour ce qui est visible, audible, donc diffusable dans leurs canaux de communication. Qui a compris la formidable révélation de l’existence du boson de Higgs? La conséquence est terrible : la plupart des humains n’ont aucune connaissance de l’existence de ces recherches, des données captées, des signaux qui se confinent alors à un vocabulaire scientifique. Dans le meilleur des cas, ils sont transcrits sous formes de graphiques austères. Seule la communauté scientifique possède des grilles de lecture et ont par conséquent accès à la connaissance. Questionner la relation Arts/Sciences permet de relier la connaissance des hommes au travers des dispositifs immersifs, poétiques qui mettent en lumière des connaissances scientifiques. L’oeuvre de l’artiste devient alors le trait d’union et prolongent sur des questionnements métaphysiques, philosophiques. Inversement la communauté scientifique découvre un regard artistique qui bien souvent pose une vision oblique, voire décalée. Aller ailleurs est la promesse du projet pour tous les publics qui vont traverser l’expérimentation et découvrir l’aboutissement d’une œuvre numérique.

Dessines-moi l’univers

Notre point de départ vient de tous ces questionnements et réflexions décrits précédemment. Notre point d’arrivée est de mettre en scène ce que nous avons défini poétiquement le chant des étoiles. Nous avons convoqué différentes disciplines artistiques qui croisent des médiums comme l’informatique, le traitement des données numériques, le son, la vidéo et la lumière. Pour révéler l’univers d’où naissent et meurent les étoiles, nous récoltons les signaux qu’il émet et faire jouer en temps réel une symphonie visuelle et sonore dans un espace scénique immersif qui plonge le visiteur dans une autre dimension, celle qui nous dépasse, celle qui est infiniment grand, dans un espace temps dans lequel les distances nous renvoient à un temps irréel.

Une musique du vide

Le vide spatial ne permet pas de communiquer par la voix, personne ne vous entendra crier ! et une explosion, même celle d’une étoile, ne produit aucun son. En l’absence d’atmosphère dans l’univers, ce ne sont pas des ondes sonores comme celles qui se propagent dans l’atmosphère terrestre et qui sont audibles à nos oreilles, mais des ondes électromagnétiques qui sont présentes dans l’espace, et qui oscillent de la même manière que les ondes sonores. Une onde électromagnétique correspond à la propagation de champs électriques et magnétiques. Ces derniers, n’ayant pas besoin de support matériel pour exister, peuvent se propager aussi bien dans le vide que dans certaines matières. Il existe plusieurs types d’ondes électromagnétiques selon leur longueur d’onde ou leur fréquence ; cette répartition est appelée spectre électromagnétique.

Sonification et création sonore

La sonification est la représentation et l’émission de données sous forme de signaux acoustiques perceptibles par l’humain.
Elle permettra de donner une représentation métaphorique et subjective des informations captées, de représenter des relations par la construction d’une structure. Cette structure est déterminée par un programme de ‘traduction’ des ondes qui en fonction de la nature des données compose des matières sonores pouvant être de l’ordre de la représentation (traduction littérale des valeurs captées en paramètre audio) mais aussi pour la constitution d’éléments sonores abstraits et poétiques, détachés d’une représentation concrète, qui tend à sublimer et proposer une image musicale idiopathique des phénomènes captées.

Il ne s’agit pas ici de proposer seulement une image sonore ‘représentative’ mais de constituer un univers musical particulier tout à la fois abstrait et concret.

Scénographie et développement interactif : Erik Lorré
Développement composition sonore temps réel : Florent Colautti

A Propos

Fées d'hiver
Centre d'arts Numériques
Champ Rond
05 200 Crévoux

www.feesdhiver.fr

logo2010b

Contactez nous

Social

Fées d'hiver - association loi 1901 - Champ Rond - 05 200 Crévoux - 04 92 43 63 69 - contact@feesdhiver.fr