Le LABo des Fées
Urbrain

image latente

Installation Contemplative

Le mot hologramme provient du grec « holos » (en entier) et graphein (écrire).

Depuis que le rêve le plus fou de l’homme, celui de voler, est désormais réalisé, qu’avons-nous comme rêves pour demain ? Les films de science-fiction nous en délivrent pourtant d’autres, mais la technologie
les rattrape vite. Ainsi l’interface futuriste de Minority Report qui a fait rêvé bien des informaticiens, existe bien dans les labos et débarque bientôt dans nos salons. Bien avant, Star Wars mettait en scène l’usage de l’hologramme qui fascine les chercheurs de l’imagerie holographique comme les potentiels usagers.
Nous avons ici cherché dans cette installation à tutoyer le rêve de l’image suspendue dans l’espace, fragile, tremblante dans le vide, impalpable et dématérialisée de tout écran solide.

 

quand l’image numérique s’échappe de l’écran

Dans sa pratique artistique d’artiste visuel, Urbrain a toujours rêvé de séparer l’image de son support, écran ordinateur, video-projections ou diaporamas.
Les recherches du LABo des Fées, animé par Erik Lorré, explorent également ces différents supports dans des installations ou spectacles vivants en programmant des images, des sons, en temps réel synchronisés avec des actions physiques pilotées par ordinateur.
En combinant leurs recherches respectives et leurs univers, ces deux artistes explorent ici la technique de projection d’images sur des gouttelettes d’eau.
Leur désir de créer des environnements immersifs, interactifs avec une pointe de magie a fait naître cette incroyable objet qui place la lumière en lévitation et le public en admiration.

When digital images break free from the screen
Urbrain and Erik Lorré have a common interest in atypical image projection. Urbrain is constantly nding new ways to separate the image from the material it is projected onto, creating innovative, immersive experiences. Erik Lorré, with his “Labo des Fées” (Fairy Laboratory), specialises in synchronising images with movement.
Here they have combined their talents and creative universes, taking image projection on water droplets to a new level, projecting in 3D. Their work is combined with sound by the artist Ôtanô, resulting in a captivating play on light.The equipment for projecting water in this installation is the same as that used for projecting pesticides in intensive agriculture. This stark contrast between the artistic dreamworld and the original use of these tools can be thought-provoking but there is in fact no link between the images projected and the damage caused by intensive agriculture, pesticides and the endocrine disturbers that lurk within. The audience are invited to let their imaginations run, to each project their own story onto the images.

 

La simplicité du dispositif est insolent, le résultat éblouissant.

Sur une idée portée par Urbrain, le LABo des Fées a développé un système informatique de synchronisation des images projetées sur des écrans de micro-gouttellettes d’eau.

18 électro-vannes avec des fines buses de diffusion, détournées des pulvérisateurs agricoles, se pilotent suivant différents scénarios qui font apparaître 6 écrans séparément ou simultanément. En combinant ces actions apparition/disparition, les effets graphiques, en lévitation dans l’espace, sont multiples.

 

Deux dispositifs :

1 – INDOOR : avec un meuble qui récolte l’eau et la diffuse en circuit fermé grâce à une pompe.

2 – OUTDOOR : sur une pelouse, les visiteurs peuvent traverser les écrans et créer des effets visuels sur des sensations rafraîchissantes.

dossier ficheTek

Regarder la vidéo de l’animation complète de l’installation :

Conception : Urbrain
Développement : Erik Lorré
Musique : Otanô

A Propos

Fées d'hiver
Centre d'arts Numériques
Champ Rond
05 200 Crévoux

www.feesdhiver.fr

logo2010b

Contactez nous

Social

Fées d'hiver - association loi 1901 - Champ Rond - 05 200 Crévoux - 04 92 43 63 69 - contact@feesdhiver.fr